D'Industrien vun der Famill
Les industries de la famille
Die Industrien der Familie
Hastert
Luxembourg


Hasteschmillen - Moulin Hastert, Grund, vers 1945 (Collection: industrie.lu)


Historique - Geschichtlicher Überblick
   
 

Pierre Hastert (* 1770 ; † 23.7.1851 à Luxembourg, maison n° 370, rue de l’Eau), meunier, boulanger, traiteur, aubergiste, maître d’hôtel, propriétaire de l’Hôtel de Luxembourg (1834), épousa le 14.12.1791 à Trèves  Suzanne Colling (* 1768 ; † 2.4.1816 à Luxembourg), 4 (?) enfants : Pierre, Théodore, Marie Catherine et Élisabeth. Il épousa le 9.12.1818 en secondes noces Marie Soos (* 1790 (?) ; † 20.1.1884). 8 enfants naquirent de cette union : Anne, Marie-Anne, Élisabeth, Clotilde-Victoire, Marie-Louise, Jean-Pierre, Catherine-Joséphine et un enfant mort-né le 11.2.1833.

    • Pierre Hastert (* 10.11.1792 ; † 4.4.1854 à Luxembourg, au Grund) fut appelé en 1809 sous les armes et incorporé au 4e régiment de hussards (2.8.1809). Il fit la campagne d’Espagne jusqu’en 1811. Le 4 novembre de cette année il tomba aux mains des Espagnols qui ne le mirent en liberté qu’en 1814. Le 2 juillet 1818, il épousa à Luxembourg Marie Anne Noehr ou Nehr (* 22.4.1798 à Luxembourg ; † 26.1.1822, à Luxembourg, maison n° 120 au Grund) et la même année, il acquit la « Bissermillen ». En 1823, il convola en secondes noces avec Anne-Madelaine Krips de Clausen, fille du meunier Nicolas Krips-Krier établi à la « Kripsmillen », et sœur de Marie-Marguerite Krips, épouse de J.-B.-H. Michel de la « Donamillen ». 2 enfants naquirent de cette union : Pierre et Nicolas.
      • Pierre Hastert (* 11.3.1823 à Luxembourg, maison n° 121 au Grund ; † 3.4.1888 à Luxembourg, 12, Bisserweg) reprit le moulin familial après la mort de son père le 4.4.1854. Il fut sous-chef du corps des pompiers de la ville-haute, président de la Fanfare royale grand-ducale du Grund (1865 - 1868), membre du premier conseil d’administration de la société de natation « Schwëmm » (16.8.1867) et conseiller communal de la Ville de Luxembourg (1860 - 1884). Le 26.3.1858 il épousa Marie-Élisabeth (Lise) Specht (* 1827 ; † 1900), 3 enfants : Pierre, Théodore et Marie.
        • Pierre Hastert (fils) (* 27.6.1857 à Luxembourg, Bisserweg ; † 2.1.1926), meunier, industriel, représentant de commerce. Il géra d’abord les affaires de son cousin germain, l’industriel J.-B.-H. Michel de la « Donamillen », puis s’établit à la « Bissermillen » en 1889. Il fut le représentant de la meunerie à la Chambre de commerce de 1910 à 1925 et membre du conseil d’administration de la Coopérative des meuniers luxembourgeois (30.4.1921). Comme son frère Théodore, il fut membre de la société de natation « Schwëmm ». Il épousa Catherine Weyrich (* 1863 ; † 9.6.1936). 4 enfants :
          • Camille Hastert (* 12.5.1884 à Beggen ; † 1959), meunier.
          • Alice Hastert (* 11.6.1885 à Beggen ; † 1956) épousa Alfred Geib (* 1881 ; † 1956), avocat, 2 enfants : Robert (* 2.11.1911) et Guidy (* 1914).
          • Henri Hastert (* 15.9.1886 à Beggen ; † 1952), meunier.
          • Fanny Hastert (* 14.4.1891 à Luxembourg, 14, Bisserweg).
        • Théodore Hastert (* 11.6.1859 à Luxembourg, maison n° 14, Bisserweg ; † 25.10.1920 à Luxembourg, Bisserweg), licencié en sciences commerciales de l’Institut supérieur de commerce d’Anvers (1880), représentant commercial (charbons, fontes, aciers, articles pour hauts-fourneaux, aciéries), industriel, marchand de charbons à Luxembourg.
        • Marie Hastert (* 11.6.1859 à Luxembourg, maison n° 14, Bisserweg ; † 23.12.1923 à Nice, 12, boulevard du Tzarewitch) épousa le 22.8.1883 Louis-Bernard Stein (* 22.2.1851 à Grevenmacher ; † 15.1.1907), géomètre-forestier, intendant des domaines privés et capitaine de chasses du roi grand-duc (1883), 3 enfants : Maurice, Bella et Ernst « Poutty ».
      • Nicolas Hastert (* 5.5.1825 à Luxembourg, maison n° 121 au Grund).
    • Théodore Hastert (* 13.9.1794 ; † 3.3.1874 à Luxembourg, 19, Grand’rue), confiseur, fabricant de dragées et de pâtes alimentaires, négociant, commerçant d’objets d’art ; membre de la loge civile (vers 1847), épousa le 25.9.1825 Barbe Charlotte Hartmann (* 24.5.1804 à Grevenmacher ; † 3.5.1886 à Luxembourg, 6, rue de l’Arsenal), fille du garde-général forestier Charles François Xavier Hartmann (* 5.4.1771 à Miltenberg, électorat de Mayence) et d’Élisabeth Beving (* 25.3.1784 à Grevenmacher ; † 1872). Les Hastert-Hartmann eurent 11 enfants :
      • Élise Hastert (* 30.1.1827 à Luxembourg, maison n° 121, Grand’rue ; † 18.7.1903 à Luxembourg, rue de l’Arsenal) épousa le 25.7.1850 le docteur Jean Frédéric Édouard Aschman (* 27.6.1820 à Luxembourg, maison n° 494, rue de Marie Thérèse ; † 1.12.1881 à Luxembourg, rue de l’Arsenal), médecin, président du Collège médical (25.6.1859 - 1881) ; membre de la loge civile (? - 1848) ; conseiller municipal de la Ville de Luxembourg (14.11.1848, 19.12.1851, 16.12.1865 et 26.11.1872), échevin de la Ville de Luxembourg (30.6.1862), député à trois reprises (4.10.1853, 20.8.1857 et 15.9.1875) ; co-fondateur de l'association anonyme dite «Casino de Luxembourg» (22.9.1880).
      • Marie-Barbe-Charlotte Hastert (* 10.9.1829 à Luxembourg, maison n° 120, Grand’rue).
      • Nicolas Hastert (* 21.11.1830 à Luxembourg, maison n° 120, Grand’rue ; † 30.8.1833 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue).
      • Marie Hastert (* 6.1.1833 à Luxembourg, maison n° 120, Grand’rue; † 27.2.1910 à Luxembourg, 55, boulevard Royal) épousa le 11.4.1861 Michel Jonas (* 17.2.1822 à Luxembourg, maison n° 137 au Grund ; † 16.6.1884 à Luxembourg, 2, avenue Monterey), docteur en droit, avocat, député (1848 - 1860), conseiller municipal de la Ville de Luxembourg (1851 - 1860), Directeur-général de l’intérieur et de la justice (1860 - 1863), directeur de l’enregistrement et des domaines, conseiller d’État (1866 - 1884), chargé d’affaires à Paris (1867 - 1884) ; co-fondateur de l'association anonyme dite «Casino de Luxembourg» (22.9.1880), 3 filles : Maria (* 1862 ; † 1914), Ernestine (Niny) (* 1866 ; † 1937) et Louise (* 1868 ; † 1946).
      • Anne-Marie-Henriette-Cécile Hastert (* 20.11.1834 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue ; † 12.8.1841 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue).
      • Théodore-Paul dit Pierre (Péitchen) Hastert (* 18.4.1836 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue ; † 18.6.1910). Il fit des études de peinture sur porcelaine à Paris et en 1865, il s’associa avec son frère en vue d’exploiter commercialement la peinture sur verre, porcelaine et faïence. Puis, avec son frère, il entreprit la fabrication de pâtes et de chocolateries (jusqu’en 1888). Dans ce dessein, ils acquirent en 1868 le Cavalier Jost. En 1888, il reçut l’autorisation d’établir une usine électrique au Cavalier Jost. Le 28 février 1893, il devint actionnaire de la Société anonyme luxembourgeoise d’Électricité en apportant à cette nouvelle société les installations de l’usine du Cavalier Jost. Plus tard, il devint représentant de commerce. Il fut membre-fondateur (concessionnaire) de la Société anonyme du Théâtre de Luxembourg (9.9.1873). Il épousa en premières noces le 7.6.1870 Caroline Siverin (* 25.1.1846 à Luxembourg ; † 30.5.1874 à Luxembourg, rue Aldringer), 2 enfants : Charlotte et Édouard. Il épousa en secondes noces le 17.9.1878 à Luxembourg Hyacinthe Dumont (* 16.3.1851 à Luxembourg ; † 7.1.1925 à Burbach), 4 enfants : Francine, Charles, Paul et Élisabeth (Lise).
        • Charlotte Hastert (* 6.3.1871 à Luxembourg, au Cavalier Jost ; † 1949) épousa le 12.5.1896 à Luxembourg Louis Peters (* 27.10.1871 à Düsseldorf), commerçant, 1 fille : Élisabeth (Lilly) Peters (* 1897).
        • Édouard Hastert (* 7.10.1872 à Luxembourg, au Cavalier Jost ; † 14.11.1936). Il fut occupé à partir de 1893 chez Thyssen à Bruchhausen, avant de se rendre cinq ans plus tard en Hongrie où il resta huit ans. (<=1900; ingénieur à Budapest, Báthory utca 101) Il y prépara les plans et dirigea la construction d’une usine à Pousta-Kala. En 1906, il entra aux services de la S. A. des Hauts Fourneaux de Dudelange, d’où il passa à l’usine de Dommeldange qu’il quitta en 1913. Il se fit réengager par Thyssen, puis revint en 1919 au Luxembourg pour occuper le poste de directeur technique à la société anonyme des Ciments d’Esch qui pris plus tard le nom de Société anonyme des Ciments luxembourgeois. De 1929 jusqu’à sa mort il fut directeur-général de cette société. Il occupa également les fonctions d’administrateur de Matériaux S.A. (27.3.1923) et d’administrateur-délégué des Briqueteries de Steinfort S. A. (28.3.1923).  Il épousa le 17.9.1906 Emmy Berchem (* 27.7.1877).
        • Francine Hastert (* 15.12.1879 à Luxembourg, rue Aldringer ; † 1940), directrice pendant quelques années du casino de l’usine ARBED à Burbach.
        • Charles Hastert (* 8.5.1881 à Luxembourg, rue Aldringer ; † 25.8.1961), ingénieur (1907). Il dirigea le bureau de Luxembourg de Siemens et de la Compagnie générale d’électricité de Creil, une filiale de Siemens. De 1913 à 1922, il fut occupé à l’usine d’ARBED de Dudelange, puis il ouvrit à son compte un bureau technique et commercial en lui annexant une agence artistique. Mandataire général de la Compagnie française d’assurance sur la vie « Le Phénix » à Paris et de la Compagnie française d’assurance contre l’incendie « Le Phénix » à Paris (26.6.1925). Il épousa en premières noces Emmy Haas (* 1895 ; † 17.10.1950 à Luxembourg), 2 enfants : Elsy et Pierre. Il épousa le 24.4.1952 en secondes noces Marie Gindt.
          • Elsy Hastert (* 1909), épouse de Kurt Vogel.
          • Pierre Hastert (* 9.9.1912), agent d’assurance de la compagnie « Le Phénix Français « (25.8.1947), représentant de la maison « Gestetner », époux d’Anny Isleib, 2 filles.
        • Paul Hastert (* 10.10.1882 à Luxembourg, au Cavalier Jost, 7, rue Monterey ; † 7.12.1958 à Grevenmacher), diplômé de l’École de jardinage de Geisenheim, régisseur de la ferme-modèle du Krackelshof (Arbed). Après il fut occupé au domaine des Pescatore à Rollingergrund, avant de l’être à l’Établissement de Dreiborn. Il épousa Barbe Fehlen, 2 fils :
          • René-Pierre Hastert (* 1915 ; † 17.8.1924 à Bettembourg - Krackelshof).
          • Henri Hastert (* 2.10.1919), occupé aux C.F.L. à Wasserbillig, époux d’Anny Zeimet, 1 fils : Alex.
        • Élisabeth (Lise) Hastert (* 10.1.1884 à Luxembourg, 11, avenue Monterey) épousa le 8.7.1908 le docteur Henri Tourneur (* 22.1.1880 à Berg ; † 10.2.1945 à Siegburg, Allemagne), médecin à Steinfort, 2 enfants : Alexandre Tourneur (* 31.5.1910 à Steinfort ; † 7.7.1997 à Luxembourg), ingénieur commercial, fondé de pouvoir à l’usine de Wecker, puis chef de service aux Établissements Paul Wurth, époux d’Yvonne Ista, 1 fille, et Rosalie (Rose) Tourneur (* 19.7.1916 à Steinfort), épouse de William Fitzpatrick, 1 fille.
      • Franz Hastert (* 26.1.1838 à Luxembourg, maison n° 116, Grand’rue ; † 28.7.1881 à Neuenahr), fabricant de pâtes et de chocolateries au Cavalier Jost, puis commerçant d’articles de ménage à Aix-la-Chapelle où il épousa le 3.5.1872 Adèle Rossum (* 1847). Sa veuve se remaria avec un Monsieur von Lichtenhayn.
      • Anne Hastert (* 24.7.1839 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue ; † 3.6.1881 à Grevenmacher) épousa le 30.5.1865 à Luxembourg Édouard Willibrord Namur (* 7.2.1835 ; † 26.10.1882), notaire à Grevenmacher (1864 - 1882), échevin de la ville de Grevenmacher, 3 enfants : Théodore (* ?), Auguste (* 12.10.1868 à Grevenmacher ; † 7.9.1885 à Luxembourg, 33, boulevard du Prince) et Alice (* 12.1872 à Grevenmacher ; † 1959), épouse d’Alfred de la Fontaine, receveur communal à Luxembourg, l’un des fils d’Edmond de la Fontaine (Dicks).
      • Élisabeth Hastert (* 19.9.1841 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue ; † 8.1.1843 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue).
      • Louise Hastert (* 10.5.1843 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue ; † 12.10.1905 à Strasbourg, Clinique de la Toussaint, 11, rue de la Toussaint), épousa le 25.9.1873 Eugène Salentiny (* 14.12.1829 à Ettelbruck ; † 1895), ingénieur, au service de la Société Guillaume-Luxembourg (1859), puis aux chemins de fer de l’État.
      • Anne Francine Hastert (* 22.8.1845 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue ; † 27.6.1849 à Luxembourg, maison n° 114, Grand’rue).
    • Marie Catherine Hastert (* 30.6.1798 à Luxembourg)
    • Élisabeth Hastert (* 17.6.1801 à Luxembourg ; † 16.5.1843 à Luxembourg, maison n° 217, Place d’Armes) épousa le 9.1.1826 Lambert de Grandvoir (* 29.6.1801 à Vance ; † 20.1.1870 à Arlon), conducteur du Waterstaat à Luxembourg ; ingénieur des ponts et chaussées à Hasselt ; ingénieur en chef à Arlon, 4 enfants : Félicité (* 1827 ; † 1877), Ernestine (* 1836 ; † 4.11.1907), Joseph et Firmin.
    • Anne Hastert (* 13.1.1820, à Luxembourg, maison n° 474, rue de Chimay ; † 22.3.1892 à Luxembourg, 2, avenue Monterey) épousa le 30.3.1843 à Luxembourg Jean-Pierre Flesch (* 3.5.1812), lieutenant dans l’armée belge ; secrétaire du collège des régents des établissements pénitentiaires, directeur des ateliers, puis administrateur des établissements pénitentiaires (prison du Grund) du 14.9.1874 au 11.7.1882. 8 enfants naquirent de cette union : Jean-Nicolas-Auguste (* 24.6.1844 à Luxembourg ; † 14.8.1921 à Rumelange), Eléonore-Marie-Gudule (* 6.12.1845 ; † 1905), Marie-Louise-Alexandrine (* 3.5.1847), Augustin-Alexandre (* 7.3.1849), Marie-Louise-Ottoline (* 17.10.1850 ; † 17.7.1923 à Luxembourg), Anne-Marie (* 25.8.1855), Joséphine-Victorine (* 25.12.1858) et Anne-Eugénie (* 17.2.1860).
    • Marie Hastert (* 25.6.1821 à Luxembourg, maison n° 474, rue de Chimay ; † 11.2.1857 à Metz), en religion Sœur St-Alexandre, couvent de Frohsdorf en Autriche, puis dans un couvent à Metz.
    • Élisabeth (Lily) Hastert (* 23.10.1822 à Luxembourg, maison n° 474, rue de Chimay) épousa le 12.10.1843 à Luxembourg Ernest Flesch (* 22.6.1843), 2 filles : Gudule (* 14.7.1844 ; † 1904) et Marie (* 13.10.1845).
    • Clotilde-Victoire Hastert (* 5.5.1825 à Luxembourg, maison n° 109, Grand’rue ; † 2.10.1826 à Luxembourg, maison n° 112, Grand’rue).
    • Marie-Louise Hastert (* 19.11.1826 à Luxembourg, maison n° 112, Grand’rue ; † 22.9.1881 à Luxembourg, rue des Bains) épousa le 13.9.1853 à Luxembourg son cousin Mathieu Mullendorff (* 9.8.1824 à Luxembourg, maison n° 120, Grand’rue ; † 28.10.1895 à Luxembourg, Marché-aux-Poissons), conseiller de Gouvernement, chef de bureau de l’administration générale des finances, directeur de l’administration des contributions directes ; co-fondateur de la « Gym » (14.7.1849), co-fondateur de l'association anonyme dite «Casino de Luxembourg» (22.9.1880). De ce mariage étaient nés 8 enfants : Prosper (* 26.6.1854 ; † 28.6.1922), Marie-Anne (* 1856 ; † 1933), Charles (* 18.6.1861 ; † 15.4.1895), Auguste (* 29.3.1863 ; † 14.1.1896), Marie (* 13.2.1869 ; † 25.9.1935) et 3 enfants morts en bas âge.
    • Jean-Pierre Hastert (* 12.11.1828 à Luxembourg, maison n° 121, Grand’rue) dirigea l’Hôtel de Luxembourg jusqu’en octobre 1877, puis il fut commerçant à Metz, avant de s’installer à Bruxelles. Il épousa le 6.1.1859 à Luxembourg Eugénie Saur (* 29.10.1839 à Strassen). 8 enfants :
      • Marie Eugénie Hastert (* 26.3.1860 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau).
      • Jean Pierre Mathieu Hastert (* 16.5.1861 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau).
      • Pierre Eugène Hastert (* 21.8.1862 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau ; † 8.12.1862 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau).
      • Jean Pierre Eugène Hastert (* 26.8.1863 à Luxembourg, maison, 8, rue de l’Eau ; † 4.3.1864 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau).
      • Gustave Hastert (* 5.1.1866 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau ; † 25.5.1867, 8, rue de l’Eau).
      • Antoinette Hastert (* 6.5.1868 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau ; † 1.9.1870 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau).
      • Anne Eugénie Hastert (* 2.10.1869 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau ; † 24.11.1870 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau).
      • Marie Élisabeth Hastert (* 6.5.1876 à Luxembourg, 8, rue de l’Eau).
    • Catherine-Joséphine Hastert (* 24.10.1830 à Luxembourg, maison n° 121, Grand’rue ; † 17.9.1880 à Luxembourg, rue de la Porte-Neuve) épousa Léopold Dumont (* 1820 ; † 1895), fonctionnaire à l’administration des douanes, 2 enfants : Charles (* 12.5.1856 à Luxembourg ; † 15.9.1925) et Julie (* 1861).

Sources : 

  • Biographie nationale du pays de Luxembourg par Jules Mersch : Les Hastert du Grund (BNL - Fascicule 11)
  • Bibliothèque nationale du Luxembourg : eluxemburgensia
  • FamilySearch : Luxembourg Civil Registration, 1662 - 1941
  • Archives de la famille Aschman-Bodson
   
15.7.1818 Joseph Beaucolin (* 21.5.1786 à Metz ; † 27.3.1852 à Luxembourg), imprimeur, typographe, chevalier de la Légion d’honneur, fils de Jean-Baptiste Beaucolin († 26.11.1816), imprimeur, et de Marguerite Mersch (* 6.1.1754 ; † 7.4.1829), épousa le 15.7.1818 à Luxembourg Anne-Marie Hastert (* 21.7.1791 ; † 24.6.1849 à Luxembourg), fille de Théodore Hastert (* 1761 ; † 3.1.1814), voiturier, et de Marie-Anne Conradt (* 1769 ; † 9.8.1807), sans postérité.
   
vers 1825 Rachat des bâtiments de la Brasserie Beving - Molitor, Grund et de la Brasserie Esconnier - Molitor, Grund par Pierre Hastert
   
27.6.1846

DEUX QUARTIERS, avec ou sans meubles, au 1er et au 2e étage, à louer, chez Hastert-Hartmann, Grand’rue.    (1356)
(Courrier - 27.6.1846).

1846 Hastert-Hartmann
Grand'Rue 114
Luxembourg
   
27.10.1847

ON TROUVE chez HASTERT-HARTMANN, Grand’rue, du VERMICELLE, à raison de 40 fr. les 50 kilog. et de la SEMOULE, à raison de 35 fr. les 50 kilog.  (2435)
(Courrier - 27.10.1847).

   
1849
Fabrique de vermicelles, nouilles, macaroni et semoule de Théodore Hastert - Hartmann (* 13.9.1794, fils de Pierre Hastert) à Luxembourg
Grand'Rue 114 (1846)

(Courrier du Grand-Duché de Luxembourg N° 35 - 2.5.1849)
   
8.1850

Ma demeure est actuellement chez M. HASTERT - HARTMANN, Grand-rue.
E. ASCHMANN
Docteur en médecine, chirurgie et accouchement.              4598
(Courrier - 24.8.1850).

Wohnungs-Veränderung
Meine Wohnung ist jetzt bei Hrn. Hastert-Hartmann in der Groβstraβe.
E. Aschman
Doktor der Medizin, Chirurgie und Geburtshilfe.
(LW: 21.8. + 28.8.1850)

   
1857

Hastert - Hartmann : Faïence, porcelaines, cristaux, verreries, etc. - Farines, légumes secs et articles farineux (fabricant de vermicelle etc.) - Fleurs artificielles -  Confiseur - Bijoutiers, joailliers et orfèvres - 1857. 
(Source : Almanach du Commerce du Grand-Duché de Luxembourg par N.C., 1re année, 1857, Luxembourg, Heintzé Frères, Libraires-Éditeurs, pages 19, 25, 27 et 28 - Collection : famille Aschman-Bodson, Luxembourg).

14.12.1858

Les boulangers et marchands de farine de Luxembourg viennent d'adresser la pétition suivante au conseil communal de la ville ;

Luxembourg, le 14 décembre 1858.

Messieurs,
Nous vous prions de vouloir bien nous excuser si nous élevons des réclamations contre le nouveau tarif d'octroi du 5 de ce mois, par lequel la farine importée en ville est imposée à un taux, qui établit, sans justification aucune, une concurrence entre ceux qui font moudre endéans de l'enceinte, et ceux qui forcément font moudre aux moulins de la campagne. Vous comprenez facilement, que les cinq moulins qui se trouvent endéans du rayon municipal sont impuissants à produire ce qu'il faut à la consommation journalière. Ces cinq moulins sont ceux de MM. Hastert, Philippe-Laval, Printz, Kuntgen et Krips ; le sieur Erpelding ne peut être considéré comme travaillant pour la ville, parce qu'il est au service de la garnison.
Dans ces circonstances, nous vous prions humblement de nous dégrever du droit à payer pour la farine importée, et de faire contrôler nos importations en nous astreignant à faire la déclaration de nos denrées à la sortie.
Confiant en votre entière sollicitude, nous vous prions d'agréer l'expression de nos sentiments distingués.

(Luxemburger Zeitung - 24.12.1858).

   
1864 ?

Acquisition du Cavalier Jost (Caserne depuis 1864)?, situé entre la rue Aldringen et le boulevard Royal

9.1864 Etablissement d'une usine à vapeur pour la fabrication de pâtes-alimentaires (vermicelle, nouilles, macaroni, pâte d'Italie, etc.) et chocolats, Grand'rue 19
par Hastert frères
   
1865 Fabrique de pâtes alimentaires et de chocolats Hastert frères
Pierre (Péitchen) Hastert (1836 - 1910) et Franz Hastert
2.1869

Nous avons l’honneur d’informer que nous avons transféré notre usine au Cavalier Jost, en face de la rue du Génie, derrière la maison de Mr. de Tornaco.
Le dépôt pour la vente au détail de nos Chocolats et Pâtes restera toujours Grand’rue, 19.
HASTERT frères.      177

(LW: 21.2.1869)

   
4.1869

Au Cavalier Jost

Dépôt de FARINES FRANÇAISES chez HASTERT FRÈRES. 1re Qual. 41 frs. par Kilos.    287

(LW: 4.4.1869).

   
6.1869

Cheminée aspirante, invention de M. Serta, conducteur au chemin de fer à Wasserbillig
Depuis quelques jours, un de ces appareils fonctionne sur la cheminée de l'usine de MM Hastert frères au Cavalier Jost.

(AGDL: 24.6.1869)

   
1870 L'établissement de MM. Hastert frères, à Luxembourg, jouit de la prospérité due à ses bons produits. Le travail mécanique est exécuté par une machine à vapeur.
   
<=7.1870 Apotheke Fr. Heldenstein, Nachfolger von Fr. Dargent
Großstraße 20, gegenüber Hastert-Hartmann
>=7.1870 Apotheke Fr. Heldenstein, Nachfolger von Fr. Dargent
Großstraße 28, gegenüber Hastert-Hartmann
   
9.2.1872 Autorisation pour l'installation d'une machine à vapeur de 6 CV (6 PS Dampfmaschine R. Wolf, Magdeburg - Buckau) au Moulin Hastert, Grund
   
9.9.1873

Pierre HASTERT, négociant, membre-fondateur (concessionnaire) la Société anonyme du Théâtre de Luxembourg

(Source : BNL - Fascicule 11, page 56 - Pierre Hastert)

   
5.1875

Nachstehend die Fortsetzung der Namen der Kammerwähler der Stadt Luxemburg, wie sie nach der neuesten Liste aufgestellt sind:

(…) Hastert, Pierre, fabricant, Cavalier Jost ; Hastert J.- P., hôtelier, rue de l’Eau ; Hastert, Pierre, industriel, Grund ; (…).

(LW: 11.5.1875).

   
1876 Cession du terrain domanial compris entre la propriété du s. Hastert (cavalier Jost) et la percée Monterey d'une part et le gr. boulevard d'autre part. Soumissions présentées par M. M. Hastert et Levy (ANLux H 380/7)
   
28.11.1877


Bedeutende Mobiliar- u. Weinversteigerung zu Luxemburg im Hôtel de Luxembourg.

Am Mittwoch, den 28. November 1877, und an den darauffolgenden Tagen, jedesmal um 9 Uhr Morgens beginnend, wird das bedeutende Mobiliar des Hastert’schen Hotels (Luxemburger Hof) bestehend aus (…) öffentlich gegen baare Zahlung versteigert.

Die Versteigerung findet Statt zu Luxemburg, Wasserstraβe, im vorbenannten Gasthof.

Luxemburg, den 20. November 1877.

Der Gerichtsvollzieher, G CRENDAL.        1777

(LW: 26.11.1877)

   
7.1878 A VENDRE : 14 grandes armoires vitrées pour magasin. 4 comptoirs vitrés. Le tout en très-bon état. Chez Mme Veuve HASTERT-HARTMANN, Grand’rue, 19.    535

 

(LW: 1.7.1878)

   
   
4.6.1879 Cession demandée par P. Hastert des parcelles de terrain domanial disponibles le long de l'avenue Monterey et du Boulevard Royal (cavalier Jost)

ANLux FL 271
   
12.1881

RAPPORT GÉNÉRAL SUR LA SITUATION DU COMMERCE ET DE L'INDUSTRIE DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG pendant les années 1877, 1878, 1879 et 1880, la et adopté en séance de la Chambre de commerce le 13 septembre 1881.

Pâtes alimentaires. - Chocolats. La fabrique de pâtes alimentaires et de chocolats de Hastert frères, à Luxembourg, fondée en 1865, a pris une extension notable dans les derniers temps. Cette maison fabrique les vermicelles, macaronis, nouilles et pâtes d'Italie, au moyen de quatre presses pouvant fournir 1000 kilos par jour. La production annuelle de pâtes de toutes espèces atteint le chiffre de 100.000 kilos. Pour la fabrication des chocolats elle emploie deux mélangeurs et deux broyeurs pouvant fournir journellement 200 kilos. L'établissement possède comme force motrice une machine à vapeur de la force de dix chevaux ; il occupe 1 homme et 8 femmes. Les produits sont placés en Alsace-Lorraine, en Allemagne et en Hollande.

(Mémorial A - Annexe au n° 79 - 29.12.1881).

   
28.12.1883 Möbel-Versteigerung zu Luxemburg.

 

Am Freitag, 28. Dezember 1883, vormittags 9 Uhr, läβt die Dame Hastert-Hartmann, wegen Wohnungsveränderung gegen Baar versteigern:

4 Betten mit Ressorts, Nachtstische, Lavabos, Bettzeug jeder Art, als Pferdehaar-Matrazen, Düvets, Bettdecken, Kissen; alles von vorzüglicher Qualität.

Öfen, Küchenöfen, Küchengeschirr jeder Art, Porzellan, Cristall;

1 schöner Zylinder-Bureau (Acajou), mehrere Sekretäre, Pendulen, Spiegeln, Bilder, Vasen, u. s. w. Rohr- und Strohstühle, gepolsterte Stühle, Fauteuils, Canapee’s, Coulissentische und andere Tische, Gueridons, Consolen, Schränke und Möbel jeder Art.

Die Versteigerung findet statt zu Luxemburg, Neuthor-Avenue im ersten Stock des Café Bouvard.       1394

Eug. Rausch, Notar

   
1884

Marque de fabrique N° 128. — Le 13 février 1884, à 11 heures du matin. — Pierre Hastert, fabricant de chocolat et de pâtes alimentaires, demeurant à Luxembourg.
Une marque, représentant un médaillon avec les initiales de la firme Hastert frères (HF) entouré de banderoles, surmonté d'une couronne, en haut les mots: «Marque de fabrique», en bas : « déposée».
Elle est apposée sur tous les produits indistinctement de la maison (chocolats, pâtes alimentaires, liqueurs, etc.), ainsi que sur les caisses, papiers d'emballages, etc., et elle s'emploie dans des dimensions variées.

   
   
10.5.1887

A louer de suite premier étage composé de six places, deux mansardes, cave et grenier.

S’adresser à M. Pierre Hastert au Cavalier Jost.  448

(LW: 10.5.1887)

   
   
4.1888


Sicherster Schutz gegen Feuersgefahr durch die Imperial-Feuerlöschgranate.

Bestes Mittel zur Verhütung von Feuersbrünsten, stets zum Gebrauch bereit und sicher wirkend. Wichtig für öffentliche Gebäude und Privatwohnungen.

Imperial Fire Extinguisher Cie, London & New-York.

Preiscourante und Prospekte zu beziehen durch den Vertreter Hrn. E. Stifft in Metz.
Niederlage bei Pierre Hastert, Cavalier Jost.       2786

(LW: 23.4.1888)

1888 Arrêt de la fabrique de pâtes
   
   
1888

Liste des contribuables imposés à 10 fr. et plus à la contribution mobilière de 1887.

Aschmann Ed., veuve - Arsenal, Luxembourg. - 120 fr.

 (Mémorial A n° 17 du 31 mars 1888).

   
7.7.1888
31.12.1889
Pierre Hastert rétrocède sa concession à la Nederlandsche Maatschappij voor Electriciteit en Metallurgie
   
-1889 Pierre Hastert - Weyrich (1857 - 1926) fils de Pierre Hastert - Specht, gère les affaires de J.H. Michel, Donamühle (cousin germain de son père)
   
1890

Liste des contribuables imposés à 10 fr. et plus à la contribution mobilière de 1889.

Aschmann Ed., veuve - Arsenal, Luxembourg. - 90 francs

(Mémorial A n° 35 du 28 juin 1890).

   
<=1893 Fabr. de poudre de briques, Hastert vve, Grund
<=1893 Moulins à tan, Hastert vve, Grund
   
1895

A louer pour le 1er août le rez-de-chaussée et le 1er étage de la maison formant coin du Boulevard Royal et rue Monterey. S’adresser à la propriétaire Mme E. Aschman.

((LW: nombreuses annonces entre le 13 mars et le 25 juillet 1895).

   
   
   
18.7.1903

Décès de Madame Édouard Aschman, née Élise Hastert, à l’âge de 76 ans.

(Collection Famille Aschman-Bodson)

   
23.10.1903

Chronik aus der Hauptstadt.

Häuserpreise. - Hr. Viktor Hoffman von hier hat das Haus der jüngst verstorbenen Witwe Dr. Aschmann in der Arsenalavenue für 115 000 Fr. angekauft.

(OMZ: 23.10.1903).

   
3.11.1903

Chronik aus der Hauptstadt

Käuferpreise. - Das im Besitze der verstorbenen Witwe Dr. Aschman gewesene Wohnhaus, Ecke der Monterey-Straβe und des Königs Ringes gelegen, ging zum Preise von 72 000 Fr. in den Besitz des Herrn Peter Hastert über.

(BBZ: 3.11.1903).

6.4.1904


Zu vermieten für November 1904 in anerkannt bester Geschäftslage der Stadt Luxemburg ein 3stöckiges Wohnhaus, gelegen in der Nähe der Adolfbrücke, Ecke der Avenue Monterey und des Königsringes, sich eignend sowohl als Privatwohnung wie als Geschäftshaus und event. kann dasselbe nach Wunsch des Mieters in Ladenlokale umgeändert werden.

Nähere Auskunft zu erfragen bei Pierre HASTERT Clausenerberg.

Kleines Haus, nebst Garten zu vermieten und gleich zu beziehen bei Pierre HASTERT Clausenerberg.   188

(LW: 6.4.1904).

   
<=1907 Hastert Pierre, Luxembourg
Fabrique de lumière électrique
   
24.12.1910

Extraits du registre aux firmes publiés en exécution de l'art. 2 de la loi du 23 décembre 1909 Section A. - Arrondissement de Luxembourg.
(...)
1409° - Pierre Hastert, Luxembourg-Grund. - Minoterie. - Exploitant : Pierre Hastert, meunier, Luxembourg-Grund. - Du 24 décembre 1910.

(Mémorial A -  n° 1 - 7.1.1911).

1914

Zu vermieten und gleich zu beziehen:

1. ein Wohnhaus, enthaltend 8 schöne Zimmer, Badezimmer, Küche, groβen Speicher und Keller, sowie ein ungefähr 18 ares groβer Garten mit Treibhäuser. Preis jährl. 850 Frs.
2. ein kleines Wohnhaus, ent. 5 Zimmer, Küche, Speicher und Keller, sowie ein ungefähr 4 ares groβer Garten. Preis jährlich 300 Frs.
3. Verschiedene Terrassen, Treibhäuser und Mistbeete. Preis nach Übereinkunft.

Näheres zu erfahren bei Frau Witwe Pierre Hastert, Clausenerberg Nr. 2   981

(LW: 25.2.1914)

   
30.4.1921

Extraits du registre aux firmes publiés en exécution de l'art. 2 de la loi du 23 décembre 1909. Arrondissement de Luxembourg. - Section A.
(…)

558. - Coopérative des meuniers luxembourgeois, avec siège social à Luxembourg

Capital illimité, minimum : 825000 fr.

Conseil d'administration : Pierre Hastert, Luxembourg-Grund, membre

Du 30 avril 1921. (Voir modifications).

(Mémorial A - n° 50 - 27.7.1921).

27 et 28 mars 1923

Extraits du registre aux firmes publies en exécution de l'art. 2 de la loi du 23 décembre 1909.
Arrondissement de Luxembourg. - Section A.

Modifications :

N° 410. - « Matériaux », Administrateurs : MM. Paul Walkiers, directeur d'usine à Bruxelles ; J.-B. Henckes, directeur commercial des Ciments Luxembourgeois à Luxembourg, et Ed. Hastert, directeur technique des Ciments Luxembourgeois à Esch-s.-Alz. La signature de A. Gordet, directeur de l'agence à Metz, est éteinte. - Du 27 mars 1923.

N° 532. - Briqueteries de Steinfort. M. Gust. Loosé a donné sa démission comme administrateur-délégué. Il est remplacé par M. Ed. Hastert, ingénieur à Esch-s.-Alz., directeur de la société. Ce dernier signera conjointement avec M. Henri Thill à Luxembourg-Dommeldange, appelé aux fonctions d'agent-comptable. - Du 28 mars 1923.

(Mémorial A - Annexe au n° 5 - 16.4.1923).

12.4.1923 Ed. Hastert, Ingenieur, Esch/Alzette, 30 Aktien, Gründungsaktionnär der Chaux de Contern
   
16/17.8.1939 Incendie
   
1950 Vente à fonds perdu au meunier Gantenbein, Fentange
   
  Mouture de farine de semoule
   
   
<=1962 Moulin de Luxembourg-Grund
Al. Gantenbein
Bisserwé

Tél: 28401
   
1970 Verkauf der Hasteschmillen
   
1974 Démolition
 


1974 - Démolition du Moulin Hastert, Grund (Photos: Charles-Louis Aschman)


Hasteschmillen - Moulin Hastert, Grund (Photo: 1939 Pierre Kohnen)


Famille Théodore Hastert - Hartmann (vers 1870 - 1874) (Collection famille Aschman-Bodson)

Assis: Mme Pierre Hastert - Siverin, Mme Édouard Aschman - Hastert, M. Théodore Hastert, Mme Willibrord Namur - Hastert (devant), Mme Charlotte Hastert - Hartmann, Mme Jonas, M. Pierre (Péitchen) Hastert, Mme Franz Hastert - Rossum
Debout: M. Willibrord Namur, Mme Eugène Salentiny - Hastert, M. Jonas, Dr Édouard Aschman, M. Eugène Salentiny, M. Franz Hastert

Aus dem photographischen Atelier von D. Kuhn
Génie-Str. N°1 vis à vis der Briefpost und dem Telegraphen Amt
und Capuziner-Str. N°7 in Luxemburg


Assiette monogrammée AH des époux Édouard Aschman - Élise Hastert - Diamètre 22,5 cm (Collection famille Aschman-Bodson)


1886 - Prix-Courant des Chocolats Hastert Frères


Hastert frères, Luxembourg - Cavalier Jost


5.1871 - CHOCOLATS QUALITÉ SUPÉRIEURE de Hastert Frères au cavalier Jost à Luxembourg (L’Avenir - 5.5.1871)

Tous nos chocolats, composés de matières premières, de Choix sont exempts de tout mélange et de toutes addition de substances étrangères.
Par l’acquisition de nouvelles machines les plus perfectionnées, l’emplacement exceptionnel de notre usine et l’achat de fortes parties de cacaos de toute première qualité, nous sommes à même de donner à nos chocolats toutes les qualités bienfaisantes et de livrer aux consommateurs des produits d’une supériorité incontestable.

Dépots :

à Luxembourg, chez Hastert-Hartmann, Grand’rue.
à Luxembourg, chez Léon Namur, Rue des Capucins.
à Diekirch, chez Houry-Nicolay.
à Remich, chez Léon Schmitt.
à Mersch, chez Wehenkel, Pharmacien.
à Thionville, Metz et Strasbourg, chez les principaux négociants.
à Trèves, chez Mme Vve Just.

 

 


28.11.1870 - CHOCOLATS - Qualités supérieures de HASTERT FRÈRES.(L’Avenir - 28.11.1870).
Tous les chocolats de Hastert Frères sont composés sans exception de matières premières de choix, et sont exempts de toute addition de matières étrangères. La maison ne cherche pas à faire concurrence par le bas prix, elle veut surtout livrer aux consommateurs des produits irréprochables. (…) Ces chocolats se vendent aux mêmes prix chez MM. Hastert-Hartmann à Luxembourg, Houry-Nikolay à Diekirch, Léon Schmitt à Remich, Wehenkel à Merch. - Exiger l’Étiquette.

 


23.12.1869 - HASTERT - HARTMANN, Groβ-Straβe, Nr. 19
Groβe Auswahl in französischen und deutschen Cristal- und Porzellanwaaren; Wand- und Standuhren von allen neuesten und elegantesten Formen (2 Jahre garantirt), vergoldete, versilberte, und broncierte Leuchter und Armleuchter; Moderateur- und Petroleum-Lampen mit Rund- und Flach-Brenner, Brittania Metall-Waaren, feine Lederwaaren.
Pariser Galanterie-Waaren vom feinsten Geschmack.
Orfèvrerie Christofle zu Fabrikpreisen.                                           177.
(LW: 23.12.1869)


1866 - Dépôt de ciment hydrolique chez P. Hastert, meunier au Grund (L W: 29.4.1866)


1863 - Dépôt de ciment de 1re qualité pour citernes et fosses à purin, P. Hastert, meunier au Grund (LW: 1.11.1863)


HOTEL DE LUXEMBOURG A LUXEMBOURG. Tenu par VEUVE HASTERT, se recommande au public voyageur.
Dans  Almanach du Commerce du Grand-Duché de Luxembourg par N.C., 1re année, 1857, Luxembourg, Heintzé Frères, Libraires-Éditeurs, annexe p. 18. - Collection famille Aschman-Bodson.


Hastert Ve, Hôtel de Luxembourg, à Luxembourg - Hôteliers (Gasthöfe), dans  Almanach du Commerce du Grand-Duché de Luxembourg par N.C., 1re année, 1857, Luxembourg, Heintzé Frères, Libraires-Éditeurs,  p. 29. - Collection famille Aschman-Bodson.


Hastert P., Luxembourg
- Meunerie - Müllerwesen (Source: Almanach du Commerce du Grand-Duché de Luxembourg par N.C., 1re année, 1857, Luxembourg, Heintzé Frères, Libraires-Éditeurs; page 37; Collection: famille Aschman-Bodson)





Hastert - Hartmann: faïence, porcelaines, cristaux, verreries, etc. Farines, légumes secs et articles farineux (fabricant de vermicelle), fleurs artificielles, confiseur - 1857
(Source: Almanach du Commerce du Grand-Duché de Luxembourg par N.C., 1re année, 1857, Luxembourg, Heintzé Frères, Libraires-Éditeurs, page 27; Collection: famille Aschman-Bodson)


1853: Hotel du Luxembourg. - Kept by Mr. J. P. Hastert. - … - Advertisement Luxembourg (Bradshaw’s illustrated hand-book to Switzerland and the Tyrol with beautiful clear steel engraved map of the country, and plans of the town, &., 1853)

Bibliographie
  Titel - Titre
Author - Auteur - Autor
Date
Edition - Verlag
Contents - Contenu - Inhalt
Pages - Seiten
ISBN
    Philippe Aschman 2013        
Die Mühlen des Luxemburger Landes Erpelding Emile 1981 Druck und Verlag St.-Paulus-Druckerei Luxemburg      
Annuaire officiel des abonnés au téléphone Luxembourg Administration des postes, télégraphes et téléphones 1962 Imprimerie St-Paul, Luxembourg   608  
Luxemburg
Seine Mühlen. Sein Brot

Michel Blanc 1939 Edition Feller Frères ; imprimerie Joseph Beffort, Lux. D'Photoen sin vum Pierre Kohnen p. 73  

 
Millen zu Lëtzebuerg - Moulins au Luxembourg - Mühlen in Luxemburg
Elektrizitéitswierker zu Lëtzebuerg - Centrales électriques au Luxembourg - Elektrizitätswerke in Luxemburg

This is not the official page of this company. Any information or picture completing these pages is welcome! For more information just send us an e-mail.

Ceci n'est pas la page officielle de cette firme. Toute information ou photo pouvant compléter ces pages est la bienvenue! Pour des informations supplémentaires, veuillez nous envoyer simplement un e-mail.

Dies ist nicht die offizielle Seite dieser Firma. Jede Information oder jedes Foto, welche(s) diese Seiten vervollständigen, ist herzlich willkommen! Für mehr Informationen, senden Sie uns einfach eine E-mail.


 

Created by / Créé par / Copyright: jmo