Polferfabrik
Poudrerie
Pulverfabrik
Poudrerie de Luxembourg
Kockelscheuer / Luxembourg


Poudrerie de Luxembourg, Kockelscheuer (Photos: 29.10.2011 jmo)


Historique - Geschichtlicher Überblick
17.6.1872 Autorisation de construire une usine de fabrication d'explosifs (poudre de mines) à M. Norbert Reuter
1872

Fondation / Gründung:

Société en commandite Poudrerie de Luxembourg - Norbert Reuter et Cie

Commanditaires:

Capital: 60.000 francs

7.2.1883

Brevet d'invention - Erfindungspatent N° 252: A M. J. Kutter, ingénieur à Oberesslingen (Würtenberg) et la firme "Norbert Reuter et Comp." à Luxembourg, représentés par M. Alphonse Munchen, ingénieur civil, qui à fait élection de domicile, pour lui et pour ses mandants, à Luxembourg, en sa demeure; - pour la préparation d'un nouvel explosif, formation de cartouches et leur enveloppe avec du papier imprégné. (Mémorial A - N° 11 / 10.3.1883)

6.1884 Explosion à la poudrerie
Reconstruction de l'usine
  La poudrerie de Luxembourg a travaillé en 1889 dans de moins bonnes conditions
que précédemment, le prix de la poudre de mine ayant été réduit d'environ 20 %.
La production s'élève à environ 500.000 kg, qui ont pour débouché le Grand-Duché et la Lorraine.
  Après le décès de Norbert Reuter, Louis Godchaux devient directeur-gérant
  Poudrerie de Luxembourg - Louis Godchaux et Cie
1896 Meyer Robert-Hubert, directeur de la poudrerie
<=1903
1905
Emile Suttor, directeur de la poudrerie à Kockelscheuer
1905 Autorisation pour Dépôt de poudre, Rumelange
GODCHAUX Louis et Cie  (J90 / 866)
1905 Louis Godchaux a des problèmes financiers
1.7.1906 S.A. Poudrerie de Luxembourg
Conseil d'administration: Joseph Brincour, avocat (président); Jean-Pierre Hardt (fils), Nicolas Hoffmann - Bettendorf, industriel, Nicolas Kersch - Thiry, rentier, Emile Wilhelmy, avocat
5.10.1906 Louis Ackermann, ingénieur à l'Usine de gaz à Luxembourg, devient le nouveau directeur
1907 Produktion von Sprengsalpeter
 

Luxemburger Sicherheits-Sprengstoff-Fabrik

Société anonyme Luxembourgeoise pour la fabrication d'explosifs de sûreté

Silz : Kockelscheuer

Fabrikation, Ankauf und Verkauf aller Arten von Munition, Sprengstoffen, Zündmitteln, der erforderlichen Rohstoffe und aller einschlagenden Artikel.

Grund- oder Stammkapital : 500.000 Fr.

Verwaltungsrat :
Präsident: Dr. Jos. Brincour, Advokat in Luxemburg
Mitglieder : Geh. Kommerzienrat J. N. Heidemann in Köln
General-Direktor E. Mutter in Berlin
J. P. Hardt, Ingenieur in Luxemburg
N. Hoffmann - Bettendorf, Industriel in Brüssel
General-Direktor : C. Duttenhofen, Bergedorf.

Direktor : Louis Ackermann, Diplom-Ingenieur in Kockelscheuer.
Prokurist : J. P. Brauch, Buchhalter in Kockelscheuer.

Anonyme Gesellschaft errichtet durch Akt vom 15. Juni und 3. Juli 1907 und genehmigt durch Grossh. Beschluss vom 25. Juli 1907. Die Gesellschaft wird vor Gericht vertreten durch ihren Verwaltungsrat, welcher übrigens bezüglich der Fuhrung aller Geschäfte und Handlungen die ausgedehntesten Befugnisse hat; die Gesellschaft ist gegenüber Dritten nur verpflichtet durch die Unterschrift eines Mitgliedes des Verwaltungsrates und des Direktors ; die laufende Korrespondenz wird von dem Direktor und einem Prokuristen gezeichnet.

(Inscription au registre aux firmes N°130 - Du 22 juillet 191)

1907 Filiale: Explosofs LUXITE s.àr.l., Capital: 500.000 LUF
1908 Produktion des neuen Sicherheitssprengstoffs "Explosif Luxite"
1911 Bau einer privaten Primärschule
1911 Bau der Direktionsvilla "Nei Villa"
1912 Erster Lastwagen (No 463)
 

Procès-verbal de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la société anonyme par action établie à Kockelscheuer sous la raison sociale «Poudrerie de Luxembourg», réunie sur convocations statutaires cejourd'hui dimanche, 9 mars 1913, à trois heures de relevée à Luxembourg en l'une des salles de l'hôtel Brasseur en cette ville, dressé , en présence des témoins ci-après qualifiés par Me André Würth, notaire à la résidence de Luxembourg à ce requis par les comparants à la dite assemblée.

Prennent part à rassemblée les actionnaires ci-après désignés à savoir:
A.En personne:
1° M. Joseph Brincour, avocat-avoué, demeurant à Luxembourg, propriétaire de 120 actions de capital et de 30 actions de dividende, donnant ensemble 25 voix;
2° M. Victor Werner, négociant, demeurant à Rumelange, propriétaire de 15 actions de capital et de 15 actions de dividende, donnant ensemble 3 voix;
3° M. Jean-Pierre Hardt, ingénieur, demeurant à Luxembourg, propriétaire de 232 actions de capital et de 90 actions de dividende, donnant ensemble 49 voix;
4° M. Charles Hoffmann - Nau, industriel, demeurant à Schifflange, propriétaire de 32
actions de capital et de 15 actions de dividende, donnant ensemble 6 voix;
5° M. Nicolas Hoffmann - Bettendorf, industriel, demeurant à Bruxelles, propriétaire de 107 actions de capital et de 60 actions de dividende, donnant ensemble 23 voix;
6° M. Emile Wilhelmy, avocat-avoué, demeurant à Luxembourg,
propriétaire de 63 actions de capital et de 30 actions de dividende, donnant ensemble
13 voix;
7° M. Victor Bettendorf, industriel, demeurant à Bruxelles, propriétaire de 100 actions de capital et de 60 actions de dividende, donnant ensemble 22 voix;
8° M. Jean-Baptiste dit Batty Olinger, comptable, demeurant à Esch-s.-Alz. propriétaire de 20 actions de capital et de 17 actions de dividende, donnant ensemble 4 voix;
9° M. Louis Ackermann, ingénieur-directeur, demeurant à Kockelscheuer, propriétaire de 28 actions de capital, donnant ensemble 5 voix;
10° M. Nicolas Huss, chimiste, demeurant à Luxembourg, propriétaire de 10 actions de capital et de 4 actions de dividende, donnant ensemble 2 voix;
11° M. Jean Meyer, ingénieur, demeurant à Luxembourg, propriétaire de 45 actions de capital et de 30 actions de dividende, donnant ensemble 10 voix;
12° M. Norbert Dumont - Paquet, juge de paix, demeurant à Redange-s.-A., propriétaire de 20 actions de capital, donnant ensemble 4 voix;
13° M. Jean-Nicolas Muller, chef de gare, demeurant à Esch-s- Alz; propriétaire de 10 actions de capital et de 5 actions de dividende, donnant ensemble 2 voix;
14° M. Jean-Pierre Louis Kuborn, rentier, demeurant ci-devant à Luxembourg, actuellement à Thionville, propriétaire de 31 actions de capital, donnant 6 voix;
15° M. Nicolas Wagener - Lentz, buffetier, demeurant à la gare centrale de Luxembourg, commune de Hollerich, propriétaire de 10 actions de dividende;
16° M. Michel Cravatte, greffier du tribunal d'arrondissement de et à Diekirch, demeurant à Diekirch, propriétaire de 2 actions de capital et d'une action de dividende.

Acte modificatif. — Extrait Art. 2. Notre Ministre d'État, Président du Gouvernement, est chargé de l'exécution du présent arrêté.
Château de Berg, le 21 mai 1913.
MARIE-ADÉLAÏDE.
Le Ministre d'État, président du Gouvernement, EYSCHEN.
Der Staatsminister, Präsident der Regierung, Eyschen.
Maria Adelheid.
Schloß Berg, den 21. Mai 1913.
Art. 2. Unser Staatsminister, Präsident der Regierung, ist mit der Ausführung dieses Beschlusses beauftragt.

B. Par leurs fondés de pouvoirs respectifs présents ci-après désignés:
1° M. Norbert Le Gallais, industriel, demeurant à Luxembourg, propriétaire de 19 actions de capital et de 19 actions de dividende, donnant ensemble 3 voix, représenté par M. Joseph Brincour, susdit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous seing privé, délivrée à Luxembourg, le 1er mars courant;
2° M. Nicolas Laux - Engling, propriétaire, demeurant à Kayl, propriétaire de 10 actions de capital et de 10 actions de dividende, donnant ensemble 2 voix, représenté par M. Joseph Brincour susdit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous seing privé, délivrée à Kayl, le 4 mars courant;
3° M. Ernest Haro, chef de bureau, demeurant à Hayange (Lorraine), propriétaire de 10 actions de capital, donnant ensemble 2 voix, représenté par M. Nicolas Hoffmann-Bettendorf susdit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous seing privé, délivrée à Hayange, le 5 mars courant;
4° M. Adolphe Thiry, industriel, demeurant à Esch-s.-A,, propriétaire de 50 actions de capital, donnant 10 voix, représenté par M. Emile Wilhelmy, susduit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous seing privé, délivrée à Esch-s.-Alz, le 2 mars courant; 5° Mme Louise Thiry, rentière, veuve de M. Emile Knepper, demeurant à Esch-s.-Alz,, propriétaire de 50 actions de capital, donnant 10 voix, représenté par M. Wilhelmy susdit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous seing privé, délivrée à Esch-s.-Alz., le 2 mars courant;
6° M. Léon Bastian, avocat-avoué, demeurant à Luxembourg, propriétaire, de 40 actions de capital et de ,12. actions, de dividende, donnant ensemble 8 voix, représenté par M. Wilhelmy, susdit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous seing privé, délivrée à Luxembourg le 1er mars courant; 7° M . Nicolas Kersch-
Thiry, rentier, demeurant à Esch-s.-Alz., propriétaire de 120 actions de capital et de 60 actions de dividende, donnant ensemble 26 voix, représenté par M. Ackermann susdit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous seing privé, délivrée à Esch-s.-Alz., le 3 mars courant;
8° M. Emile Dupret, industriel, demeurant à Luxembourg, propriétaire de 10 actions de capital et de 9 actions de dividende, donnant ensemble 2 voix, représenté par M. Ackermann, susdit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous seing privé, délivrée à Luxembourg, le 1er mars courant;
9° Mme Régine Hardt, rentière, veuve de M. Paquet demeurant à Luxembourg, propriétaire de 20 actions de capital et de 30 actions de dividende, donnant ensemble 5 voix, représenté par M. Norbert Dumont, susdit, son mandataire, aux termes d'une procuration sous, seing privé, délivrée à Luxembourg, le 5 mars courant.
Les procurations ci-dessus, paraphées ne varietur par. les. mandataires respectifs, resteront annexées aux présentes avec lesquelles elles seront enregistrées.
Total des actions de capital pour lesquelles il est pris part à rassemblée: 1164, disposant de 229 voix; total des actions de dividende pour lesquelles il est pris part à l'assemblée: 507, disposant de 13 voix. Faisant un ensemble d'actions de capital et de dividende réunis de 1671 actions; dépassant les trois quarts de toutes les actions émises.
L'assemblée est déclarée ouverte aux heure, jour, mois an et lieu que ci-dessus par son, président statutaire, M. le comparant Joseph Brincour, président du conseil d'administration
Les fonctions de scrutateurs sont confiées à MM. les comparants Jean-Pierre Hardt et Nicolas Hoffmann-Bettendorf, comme étant les plus forts actionnaires présents.
Le bureau ainsi composé nomme pour son secrétaire M. Louis Ackermann, ici présent.

3.9. /
30. 8.1915
N° 118. Poudrerie de Luxembourg, (Mém. 1910, p. 702), Par décision du conseil d'administration du 12 octobre 1913, les fonctions de fondé de pouvoir de M. J.-P. Brauch, sorti des services de la société, ont cessé;
M, Philippe Theisen, comptable à Kockelscheuer, est nommé fondé de pouvoir. Suivant acte du 9 mars 1913, le fonds social sera représenté dorénavant par six mille parts sociales, ne portant aucune mention de valeur ni de capital. Ces parts seront nominatives ou au porteur, au choix de leurs détenteurs
1921 L'année 1921 est caractérisée par le fait que tous les pays dans lesquels la Poudrerie de Luxembourg aurait pu trouver un débouché pour ses produits ont défendu l'importation d'explosifs.
La France a étendu son monopole sur l'Alsace-Lorraine, interdisant strictement l'importation dans les provinces qui constituaient autrefois notre débouché principal. Quant aux autres pays, la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse, etc., les mesures de protection étaient devenues nécessaires par suite du danger de l'invasion allemande.
Les produits chimiques nécessaires à la fabrication des explosifs, notamment les produits azotés, sont fabriqués synthétiquement en Allemagne, et les prix du marché intérieur atteignaient en 1921 à peine un tiers des prix du marché mondial. Cependant ces mêmes matières premières ne peuvent être exportées d'Allemagne qu'à des prix légèrement inférieurs aux prix mondiaux alors que les produits finis, comme les explosifs, dont le prix n'atteint pas en Allemagne la moitié des prix mondiaux peuvent être exportés avec une majoration de 10% seulement. Le but de ce système, qui était la ruine de l'industrie chimique des pays limitrophes, a été vite compris par les Gouvernements de ces pays, et la conséquence en fut, soit une défense absolue d'importation,
comme pour les explosifs, soit des droits d'entrée prohibitifs. La Confédération Suisse a aboli le 19 juillet 1921 la défense d'importation des explosifs pour la remettre en vigueur déjà le 16 septembre. Les considérations qui ont dicté cette mesure s'imposent à notre attention: «Par arrêté fédéral du 19 juillet 1921 la défense d'importation des explosifs et des artifices existant depuis le 7 décembre 1918 avait été rapportée, La conséquence immédiate de cette mesure est l'inondation de notre pays par des explosifs étrangers et par là l'arrêt des fabriques d'explosifs suisses. L'étranger (soit l'Allemagne) est à même de fournir des explosifs en Suisse à des prix inférieurs de 50 % au prix de revient des fabricants nationaux. Mais ce ne sont non seulement 120 à 130 ouvriers et employés occupés dans les 4 fabriques suisses qui sont menacés de chômage, mais ce sont également les producteurs suisses de sodium, chlorate et glycérine qui ont un intérêt vital au maintien de la fabrication des explosifs, de sorte que l'arrêt imminent des fabriques d'explosifs entraînerait un manque de travail considérable dans l'industrie chimique.

En rendant libre l'importation des explosifs, le Gouvernement a livré cette industrie pieds et poings liés à la concurrence allemande. Les conséquences étaient à prévoir. De fortes quantités d'explosifs allemands ont été importées. Notre production nationale est devenue insignifiante et a été vendue avec perte.
Il aurait mieux valu pour l'établissement de Kockelscheuer de fermer. Mais l'entretien des machines et des installations exige le maintien d'une fabrication, quelque restreinte qu'elle soit, et surtout l'établissement n'a pu se décider à congédier des ouvriers qu'il occupe depuis plus de 20 ans.
La réalisation de l'union économique avec la Belgique permet à cette industrie d'envisager l'avenir avec plus de confiance.
(Source: Rapport général sur la situation de l'Industrie et du Commerce pendant l'année 1921)
1920 Constitution de l'Union Lorraine d'Explosifs avec le concours de la S.A. des Hauts-Fourneaux et Fonderies de Pont-à-Mousson
Siège social: Nancy
Usines: Ars sur Moselle
Capital: 1 million francs français
   
(1922)

(Louis Ackermann, directeur de la Poudrerie de Luxembourg à Kockelscheuer, membre du conseil d'administration de CEODEUX S.A., Lintgen)

   
<=1924
Luxemburger Sicherheitssprengstofffabrik - Kockelscheuer
  Brisit Marque de fabrique N° 6058. — 21. Februar 1929. — Société anonyme luxembourgeoise pour la fabrication d'explosifs de sûreté, in Luxemburg
(Erneuerung des Warenzeichens N° 3358 vom 6. März 1919)
Waren : Sprengstoffe, Sprengstoffkörper und deren Derivate
   
(1931)

(Louis Ackermann, directeur de la Poudrerie de Luxembourg à Kockelscheuer, membre du conseil d'administration d'Outillage, Lintgen)

   
1956 Produktion von 740.000 kg Luxite
1963 Décès de Louis Ackermann
  Raymond Ackermann, fils de Louis Ackermann, reprend la direction
1976

Fondation / Gründung: Accumalux
Produktion von Garnituren aus Polypropylen, SAN, ABS und PS für Starter- und Industriebatterien.

Site Internet officiel: www.accumalux.lu

1981 Décès de Raymond Ackermann
1981 Charles-Louis Ackermann, Raymond fils de Ackermann, reprend la direction
  Constitution: La Poudrerie S.A., Luxmold S.A. (hochspezialisierter Werkzeugbau),
1998 Fondation / Gründung: Accumalux M.B. s.r.o., République Tchèque
1999 Constitution: Luxbat S.A. (Traktionsbatterien)

Site Internet officiel: www.luxbat.com
   
7.7.2006

Le centenaire de la Poudrerie de Luxembourg a été fêté en présence de SAR le Grand-Duc, le Premier ministre Jean-Claude Juncker et les ministres Jeannot Krecké, Lucien Lux, Jean-Marie Halsdorf et Claude Wiseler ainsi que de nombreux élus locaux.

(Photo:SIP)

   


Poudrerie Kockelscheuer (Photo: 2.1954 Pol Aschman; Copyright: Photothèque de la Ville de Luxembourg)


Poudrerie Kockelscheuer (Photo: 2.1954 Pol Aschman; Copyright: Photothèque de la Ville de Luxembourg)

Publicités - Werbung:

Poudrerie de Luxembourg, Kockelscheuer - 1935 (Collection: jmo)
Poudres noires
en grains et comprimées,
pour mines, carrières et la chasse
Sporting powder, poudre de traite etc.
Luxite Explosifs de sûeté breveés
Mêches de sûreté pour mines, détonateurs

 

Bibliographie
   Titel - Titre
Author - Auteur - Autor
Date
Edition - Verlag
Contents - Contenu - Inhalt
Pages- Seiten
ISBN

La Poudrerie à Kockelscheuer
1906 - 2006

Un siècle d'histoire d'une société et d'un terroir industriel

100 ans Poudrerie de Luxembourg S.A.
30 ans ACCUMALUX S.A.
10 ans LUXMOLD S.A.

Jean-Marie MAJERUS mai 2006 Poudrerie de Luxembourg S.A.   65  
La Poudrerie à Kockelscheuer
1906 - 1956
  1956 Poudrerie de Luxembourg S.A.   44  
Le Grand-Duché de Luxembourg publié à l'occasion de l'Exposition Universelle et Internationale de Bruxelles par le Commissariat Général du Gouvernement Grand-Ducal à l'exposition avec le concours du Conseil économique, des Chambres professionnelles, et de l'Association des Journalistes luxembourgeois 1935     234  

Liens / Links
Chimie-Industrien / Industries chimiques / Chemieindustrien
 

This is not the official page of this company. Any information or picture completing these pages is welcome! For more information just send us an e-mail.

Ceci n'est pas la page officielle de cette firme. Toute information ou photo pouvant compléter ces pages est la bienvenue! Pour des informations supplémentaires, veuillez nous envoyer simplement un e-mail.

Dies ist nicht die offizielle Seite dieser Firma. Jede Information oder jedes Foto, welche(s) diese Seiten vervollständigen, ist herzlich willkommen! Für mehr Informationen, senden Sie uns einfach eine E-mail.

 

Created by / Créé par / Copyright: jmo

Last update / Dernière mise-à-jour: 3.5.2011